La gastronomie d’Écija est le reflet de son histoire. Elle utilise les ingrédients produits par son potager fertile en donnant des plats tels que le gaspacho de Écija, le salmorejo, les épinards labradas ou la sopa de gato, une variante de la soupe à l’ail à laquelle on ajoute du poivron et de la tomate. La queue de taureau, la cassolette d’asperges sauvages ou les flamenquines sont d’autres plats typiques de cette localité. Les petits-déjeuners sont bien évidemment composés des traditionnels molletes (petits pains ronds) tartinés de manteca colorá (saindoux de couleur orange).

La pâtisserie riche et variée d’Écija est célèbre pour ses yemas (jaune d’œuf et sucre) ‘El Ecijano’ et ses galettes au saindoux, mais également d’autres produits élaborés dans les couvents, notamment les gâteaux marocains des Conceptionnistes franciscaines, les truffes aux noisettes des Madres Dominicas de Santa Florentina, les sucreries à la poire au sirop des Carmelitas Descalzas ou les fleurs de miel du Real Convento de Santa Inés. L’huile d’olive est également un ingrédient fondamental de la gastronomie d’Écija, avec une longue tradition de production qui remonte à l’époque romaine.