De la mer d’oliviers aux arbres fruitiers, de la campagne aux sommets escarpés. La diversité des paysages que l’on trouve sur la route des Caminos de Pasión vous surprendra. Des champs cultivés où sont produites des denrées alimentaires certifiées d’appellation d’origine pour l’huile ou le vin, ainsi que des arbres fruitiers comme les coings ou les cerises, principalement.

Vous comprendrez à travers eux comment la vie et les coutumes de leurs peuples ont été générées autour de leur espace naturel et comment ils définissent un mode de vie.  Dans ces paysages, vous trouverez des touches de couleurs différentes selon la période de l’année à travers sa flore et de sa faune locales. En outre, l’eau y est également présente, conditionnant, dans de nombreux cas, l’apparence de ces milieux.

Ainsi, dans la municipalité d’Alcalá la Real, vous pouvez profiter de différents endroits comme « Los llanos » ou « Los Tajos » ou visiter son réseau de miradors. En automne, des espèces locales de buissons comme les sumacs apparaissent, remplissant les chemins de la ville d’une couleur rougeâtre, et au printemps, le rouge domine également dans les arbres fruitiers avec les cerisiers.

À Baena, vous trouverez de vastes étendues d’oliviers, en plus du contraste entre les zones rocheuses comme la grotte Cueva del Yeso et le réservoir de Vadomojón, situé dans le village d’Albendín, où vous pourrez profiter des sports nautiques aux activités comme la pêche.

Cabra offre aux visiteurs quelque chose de très caractéristique de cette municipalité : ses jardins maraîchers, agrémentés par l’environnement naturel dans lequel elle se trouve : le parc naturel des « Sierras Subbéticas ». Dans la Sierra de Cabra, le visiteur peut observer d’intéressantes formations géologiques comme le Lapiaz de los Lanchares ou atteindre la zone du Picacho où il est fréquent d’apercevoir des vautours fauves.

La calcarénite des Alcores, connue sous le nom « d’albero », caractérise la couleur du paysage de Carmona. Mais ce sont sans doute les champs de tournesols qui constituent l’attraction la plus populaire de la commune, ainsi que les vues uniques sur les plaines de Séville. La colline de Loma de la Cascajosa se distingue également parmi les autres.

À Écija, vous pouvez profiter des champs infinis de céréales et de tournesols et profiter des enclaves en plein air qu’offrent les environs de la rivière Genil ou la Vía Verde de la Campiña pour les activités sportives.

La Sierra de Aras est un autre endroit à prendre en compte, avec une large vue sur plusieurs provinces andalouses, qui avec la zone du réservoir de Malpasillo sont des enclaves remarquables dans la municipalité de Lucena.

À Osuna, il y a une grande diversité d’écosystèmes : de la campagne, couverte de champs de céréales, aux lagunes encadrées dans le complexe endoréique des Lagunes de La Lantejuela, en passant par les zones montagneuses, avec le Cerro de la Gomera. Tout cela s’articule parfaitement grâce à un vaste réseau de sentiers homologués.

Le paysage de Priego de Córdoba est défini par son emplacement au cœur du parc naturel des Sierras Subbéticas. On y trouve d’interminables collines d’oliviers et des endroits uniques comme le Pico de la Tiñosa. Les villages constituent une autre attraction dans un cadre naturel.

Puente Genil, en plus de la Sierra del Niño et de la Sierra del Castillo, possède le réservoir de Cordobilla, un espace en plein air différent des environs.

Enfin, Utrera présente un paysage unique par rapport au reste des villes, avec des zones de marais et de rizières qui contrastent avec la pinède de Pinar de Doña ou la réserve naturelle du Complejo Endorréico de Utrera.