La commune de Lucena héberge de nombreuses réserves intégrales faisant partie des Lagunes du Sud de Cordoue, un espace protégé. Certaines de ces lagunes sont immergées une bonne partie de l’année, voire toute l’année, et abritent donc une riche biodiversité. Des conditions de conservation plutôt raisonnables s’appliquent aux lagunes, ce qui fait d’elles une destination privilégiée pour les amoureux de la nature.

La lagune amère et la lagune douce sont deux lagunes voisines de même origine mais dont les eaux présentent une composition chimique tout à fait différente l’une de l’autre, d’où leur nom. Ces caractéristiques chimiques uniques et complémentaires contribuent à la biodiversité du lieu. Non loin de ces lagunes se trouve la quasi-circulaire Lagune de los Jarales et le site naturel del Embalse de Malpasillo, qui constitue l’habitat privilégié de la talève sultane.

La Sierra de Aras offre une vue imprenable sur les villages des différentes provinces voisines – on peut en voir jusqu’à vingt-cinq par temps clair. La sierra revêt une importance toute particulière pour Lucena, car c’est là que se trouve le Sanctuaire Royal de María Santísima de Araceli, la patronne de la ville. Ce massif calcaire offre au visiteur la possibilité de faire de la spéléologie et ainsi visiter plusieurs grottes. Un site d’envol et un autre d’atterrissage permettent la pratique du parapente.

Sur le versant sud de la sierra se trouve la Sima de la Cueva del Ángel, un site archéologique très important pour la recherche scientifique. Datant des populations pré-néandertaliennes et néandertaliennes, il abrite de magnifiques vestiges progressivement découverts au fil des campagnes de fouilles. Il est ouvert au public.

Au niveau de Lucena, l’Anzur, qui relève du bassin du Genil, est l’un des affluents les plus intéressants de la Campiña Alta, en raison de l’état de conservation de la végétation le long de ses berges. Non loin de la fameuse source de Zambra, là où l’Anzur prend sa source, la rivière serpente entre les peupliers noirs, les saules et les ormes, dont les diverses nuances de vert viennent briser la monotonie chromatique des oliveraies alentours.

Les cyclistes, randonneurs et autres adeptes d’activités de tourisme actif apprécieront la Vía Verde de la Subbética, qui passe par Lucena et las Navas del Serpillar. Ils pourront en explorer les bâtiments et hangars en visitant le Centro Enogastronómico Olivino (spécialisé dans le vin et l’huile d’olive) de las Navas ou le Musée de l’Automobile de Lucena.

Entre routes et chemins, les randonneurs pourront admirer les champs d’oliviers à perte de vue, en parcourant le chemin mozarabe de Saint-Jacques-de-Compostelle ou bien le petit sentier de la lagune amère. Mentionnons également les sentiers ruraux réhabilités du Pont Povedano ou du Chêne vert millénaire.

Les entreprises locales spécialisées dans le tourisme actif proposent des activités ludiques et pédagogiques, des parcours d’aventures à sensations fortes, des randonnées équestres, des cours de découverte de la nature… Un vaste éventail d’activités qui feront le bonheur des petits comme des grands.