Carmona se distingue par une cuisine de terroir. Les cultures maraîchères venues de toute la vallée constituent les principaux ingrédients de cette cuisine traditionnelle et populaire, avec des spécialités à base d’alboronías (sorte de ratatouille), d’épinards, de condiments, la scarole au poivre moulu, la soupe de tomate, les pointes d’asperges, les pommes de terres à la morue parfumées au safran, le cocido aux pissenlits, la soupe de haricots, etc.

De nombreux plats ont toujours accompagné le Carême, comme la soupe de pois chiches à la morue, le riz à la morue, la poëllée de pommes de terre « a lo pobre », les pois chiches aux épinards… Sans oublier les douceurs telles que les torrijas au lait, les torrijas au vin et au miel ou encore les beignets trempés dans du lait frit.

L’héritage de la culture arabe se reflète dans les desserts ; les couvents, eux, sont depuis longtemps liés à l’art de la pâtisserie.