Chargemente en cours de…

La Paroisse Jesús de Nazareno, perchée sur une petite colline, correspond à l’ancien ermitage de San Cristóbal, jadis situé à l’extérieur de Puente Genil mais qui fait aujourd’hui partie de la ville.

Le bâtiment date de la seconde moitié du XVIe siècle. On trouve à l’intérieur l’effigie de l’ancien titulaire San Cristóbal, et celle du patron de la ville, Nuestro Padre Jesús Nazareno, qui date de 1622.

Le premier bâtiment a été rénové à plusieurs reprises au fil des siècles. Les travaux les plus marquants sont ceux réalisés en 1824 par le confrère José Atanasio de Rivas y Gálvez, puis ceux réalisés pendant le derniers tiers du XIXe siècle, aux alentours de 1880 : c’est à cette époque qu’est ajoutée l’actuelle croisée du transept et qu’est installé le nouveau retable en marbre de Carrare réalisé par le sculpteur malaguène Casanova. Le portique donnera en 1900 cet ermitage devenu paroisse sa configuration définitive.

A l’intérieur de bâtiment, mentionnons le retable de la Virgen de los Dolores, réalisé par Pedro de Mena (mentionné plus haut) au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Seul exemple du style rococo à Puente Genil, il héberge deux magnifiques sculptures de Saint Jean et Sainte Madeleine. On y trouve également une belle collection de peintures réparties dans les niches de la nef de l’église et qui représentent différentes scènes de la Passion. Il s’agit de gigantesques tableaux réalisés par Juan Montilla et José Muñoz Contreras, deux peintres du XIXe siècle originaires de Puente Genil. Certains sont des copies de tableaux célèbres, comme le « Portement de Croix » de Raphaël ou encore « L’Arrestation » du maître flamand Van Dyck, dont on peut admirer les originaux au Musée du Prado.

Adresse

Adresse:

Plaza del calvario, puente genil

GPS:

37.38861472638052, -4.772668951227615

Téléphone :
Plan My Route